Et depuis ça continue...





Le bassin versant Seine-Normandie est classé le plus mauvais de France à tous point de vue. La situation s'aggrave. Depuis deux ans nous avons suivi l'élaboration du SAGE (Schéma d'Aménagement et de Gestion de l'Eau) pour se rendre compte que très peu d'efforts sont demandés à ceux qui polluent , au mieux on espère qu'ils vont respecter la loi ( ne pas rejeter, poser des vannes, mettre des anti retour, signer des chartes de bonne conduite, se former 2 jours à l'utilisation des pesticides...). Et donc à minima , cela devrait permettre le retour au bon état en 2015. Mais qui y croît? Eh bien plus personne car La ministre de l'écologie (Ségolène Royal) vient de publier un arrêté demandant aux diverses instances en charge de l'eau de modifier leur documents pour y faire apparaître la date de 2017 ou 2021 c'est selon... mais certainement plus réaliste. Retrouvez l'article de Que Choisir n° 501 mars 2012. lien vers Que choisir?







Donc on trouve un bilan très déprimant de l'état des eaux dans la Marne. Pendant ce temps là , on s'empoisonne tranquillement alors qu'une nouvelle pollution appparait: le Sélénium







Bon on n'a pas parlé de Puisieulx, de Damery, villages qui sont arrivés en bout des trois dérogations de 3 ans chacune; et là BOUM, l'ARS dit stop! Les élus sont là: mince , on était tranquille , il va falloir faire quelquechose, mince ça côute bonbon; bonjour l'agence de l'eau on est un peu à court, deux ptits millions pour nous... Ou alors Mr le Préfet va règler ça en raccordant ces villages à la métropole qui va les mettre sur son réseau et là aussi BOUM les élus se retrouvent avec une compétence eau diluée dans les réseaux de la métropole. Le consommateur est content mais l'état de la ressource reste inchangé; on peut alors fermer un captage. Cela n'est pas notre façon de comprendre la problématique de l'eau. Cela ne nous semble pas responsable en regard des générations futures.


lien vers Generations futures





Nous avons en 2002 initié un procès à la CGE de l'époque et nous avons obtenu remboursement de la moitié des factures d'eau de la période incriminée et le paiement d'une bouteille d'eau par personne et par jour. Car quand la mairie distribue de l'eau en bouteille, c'est encore les habitants qui la payent avec leurs impots. Alors qu'ils devraient exiger cette fourniture du distributeur d'eau. Voyez l'article du journal de l'époque qui annonce notre victoire. Sachez aussi que récemment(fev 2014) un habitant de Limoges a fait seul la démarche au tribunal et grâce à notre combat qui fait depuis jurisprudence (nous lui avons fourni tous les renseignements et copies de jugements), il a obtenu la comdanation de la Véolia au paiement de son eau et au remboursement des frais de justice. Ne nous laissons pas faire...